Compteur de chantier : louer ou acheter ?

Category: Elec 28 0

Dans la majorité des cas, un chantier nécessite toujours l’utilisation d’équipements électriques. Ce qui signifie que ceux qui sont amenés à y travailler doivent se raccorder au réseau d’électricité pour pouvoir effectuer leurs tâches. Pour cela, il leur faudra installer un compteur de chantier. Selon les cas de figure, cet équipement peut être loué ou acheté. Mais alors, quelle est la solution la plus intéressante ? Est-ce qu’il vaut mieux s’en procurer un ou en louer ? Trouvez les réponses à ces questions, dans cet article.

Un compteur de chantier : qu’est-ce que c’est ?

Le compteur de chantier est un compteur qu’on installe provisoirement sur un chantier, afin de pouvoir se raccorder au réseau électrique. Ainsi, dans le cadre d’un projet de construction, qu’il soit de courte ou de longue durée, vous avez la possibilité de demander un raccordement provisoire à un fournisseur d’énergie, afin de vous permettre de réaliser les travaux.

Selon la réglementation en vigueur, la pose d’un compteur de chantier ne doit pas dépasser un an. Pour en profiter, vous devez effectuer une demande auprès de votre fournisseur d’énergie (EDF ou autres).

Comment louer un compteur de chantier ?

La demande d’un compteur auprès de votre fournisseur d’énergie doit être détaillée. Certains éléments techniques doivent y figurer, afin de permettre aux techniciens de bien cerner vos besoins, et d’y répondre d’une manière efficace. Doivent notamment y figurer vos besoins en électricité pendant toute la durée de la réalisation du chantier. Avant l’installation du compteur, vous devez aussi souscrire à un contrat d’électricité provisoire.

Selon les cas de figure, la durée du contrat peut aller de quelques jours à plus de 28 jours. Le premier cas (durée de quelques jours) concerne essentiellement les déménagements, tandis que le deuxième concerne généralement les chantiers de construction.

Combien coûte la location d’un compteur de chantier ?

Le tarif pour la location d’un compteur de chantier dépend essentiellement du niveau de puissance souhaité par le demandeur. Ainsi, pour une puissance inférieure ou égale à 36 kVA, vous devez débourser en moyenne 20 euros par mois. Pour une puissance au-delà des 36 kVA, vous devez débourser 40 euros par mois.

Comment se passe l’achat d’un compteur de chantier ?

Tout d’abord, sachez que l’achat d’un compteur de chantier est accessible à tous. Les particuliers tout comme les professionnels peuvent s’en procurer. Pour ce faire, vous devez effectuer une demande auprès de votre fournisseur d’énergie. Selon vos convenances, cette demande (après l’ouverture d’un compte) peut être effectuée par téléphone ou via Internet.

Lors de l’achat, prenez le temps de faire le point sur la puissance du compteur. Celle-ci dépendra de la puissance des appareils que vous prévoyez d’utiliser sur le chantier.

Toujours pour s’adapter aux besoins du chantier, vous avez le choix entre un compteur monophasé ou triphasé.

Le coût d’un compteur de chantier

Le coût d’un compteur peut fortement évoluer en fonction du type de terrain ou de la nature de l’opération. S’agit-il d’une opération groupée ou isolée ? Ainsi, cet équipement se négocie entre 155 (pour une opération groupée) à un peu moins de 300 euros (pour une opération isolée).

Louer ou acheter ?

D’après ce que nous venons de voir, la location de compteur de chantier peut être très intéressante pour une courte durée (quelques jours). Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’investir une grosse somme pour en acheter un. Il en est de même si vous n’en avez besoin que d’une manière occasionnelle.

Ainsi, ce sont surtout les professionnels comme les entreprises de construction qui ont besoin d’en acheter un, ou même plusieurs pour leurs différents chantiers. Cela peut même représenter un investissement rentable pour ceux qui ont des chantiers de longue durée.

Related Articles

Add Comment