Installation électrique d’une salle de bain : les normes à respecter

Category: Elec 4 0

L’électricité est vitale pour notre quotidien et notre survie. En effet, la majorité des accessoires que nous utilisons au quotidien en dépend. L’électricité est si importante qu’il est aujourd’hui inconcevable d’imaginer vivre sans elle. Toutes les pièces d’une maison doivent être raccordées à l’électricité que ce soit pour l’éclairage ou pour l’utilisation de divers appareils. La salle de bain fait partie des pièces les plus utilisées dans une maison. Elle requiert de ce fait la mise en place d’un système électrique. L’installation électrique dans une salle de bain doit cependant suivre des normes bien précises afin de garantir la sécurité des usagers.

La sécurité avant tout

La salle de bain est une pièce dans laquelle l’eau est omniprésente, à l’image des lavabos, la douche ou encore le WC. Or on sait tous que l’eau et le courant électrique ne font pas bon ménage. Il est donc impératif de mettre un point d’honneur à assurer la sécurité des installations afin d’éviter les éventuels accidents pouvant se produire. Le non-respect des normes sécuritaires expose les habitants d’une maison d’un danger constant. La non-conformité des installations électriques constitue également une infraction pouvant soumettre le propriétaire à diverses sanctions. Ainsi, nous allons voir dans cet article les normes auxquelles doivent correspondre les installations électriques dans une salle de bain.

L’installation des prises

L’installation électrique d’une salle de bain doit inclure au moins une prise électrique. Elle doit être d’une puissance de 16 ampères et doit être alimentée par un transformateur de séparation d’une puissance variant entre 20 à 50 VA, répondant ainsi à la norme NF EN 61558-2-5.

L’emplacement des prises et des interrupteurs

Les prises et les interrupteurs doivent être installés à un emplacement où le contact avec l’eau serait difficile. Ils doivent de ce fait être installés à une hauteur située entre 0,9 et 1,3 m. Les installations électriques ne doivent pas non plus se situer à proximité du sol afin d’éviter les risques d’électrocutions ou de courts-circuits en cas de fuites d’eau. Les prises doivent être placées à des endroits où les éclaboussures d’eau ne pourraient les atteindre.

Les appareils de chauffage

Les salles de bain doivent également être munies de dispositifs de chauffage. Mais quel que soit le type d’appareil utilisé, il est fortement déconseillé de le placer à proximité des zones fréquemment humides.

L’éclairage

En général, la salle de bain comporte trois points de lumière dont l’éclairage général, l’éclairage d’ambiance et enfin l’éclairage au niveau du miroir. Pour l’éclairage général, l’installation d’un plafonnier ou de spots encastrés peut suffire. Quant à l’éclairage d’ambiance, l’usager peut avoir le choix entre différents types de lumières. Cependant, il est recommandé d’utiliser des lampes LED pour plus de visibilité. L’éclairage au niveau du miroir doit être assez fort pour que l’usager puisse se voir dans la glace. Il ne doit cependant pas être trop puissant au point d’altérer la vision.

La norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 est une norme mise en place par l’État concernant les installations électriques à basse consommation. Elle regroupe un ensemble de règles et de dispositions que doivent suivre les installations électriques que ça soit lors de l’installation ou lors de l’utilisation. La dangerosité de la cohabitation entre l’eau et le courant électrique fait que la salle de bain soit la pièce la plus concernée par cette norme. Ainsi, la salle de bain est divisée en plusieurs volumes correspondant à des zones de sécurité.

    • Le volume 0

Il correspond à l’emplacement exact d’une douche ou d’une baignoire. C’est un endroit en contact direct avec l’eau. Aucune installation ne doit donc y être faite.

    • Le volume 1

Le volume 1 correspond à la zone située aux abords du receveur de douche. Il couvre un espace d’à peu près 2,25 m. Comme la zone se trouve non loin des sources d’eau, les risques d’éclaboussures ne sont pas à écarter. Les installations pouvant y être placées sont les interrupteurs ou les éclairages à basse tension.

    • Le volume 2

Le volume 2 correspond à l’espace situé à 60 cm autour du volume 1. Le risque de contact avec l’eau y est réduit ; ce qui rendent possible les installations plus complexes.

Related Articles

Add Comment