Le chauffage au gaz : interdit ?

Category: Chauffage 7 0

Le gaz est un produit très utilisé dans les habitations. C’est pour cette raison que la réglementation environnementale 2020 (RE 2020) fait beaucoup parler d’elle. Cette nouvelle norme suscite de nombreux débats et surtout beaucoup de questionnements chez les consommateurs de gaz.

La RE 2020 interdit-elle le chauffage au gaz dans les logements ? Êtes-vous concerné par cette nouvelle norme ? Quelles sont les différentes mesures à prendre ? Cet article vous fait le point sur l’interdiction de l’utilisation du gaz annoncée par la norme RE 2022 ?

RE 2020 : de quoi s’agit-il ?

Depuis la fin de l’année 2011, la France applique la réglementation thermique 2012. Celle-ci a pour principal objectif de diminuer par quatre les émissions de gaz à effet de serre de la France en 2050 par rapport à ses émissions de 1990.

En 2020, elle évolue vers une nouvelle réglementation. Il s’agit de la réglementation environnementale des bâtiments : la RE 2020. En effet, le secteur du bâtiment en France représente à lui seul 44% de la consommation énergétique. Par ailleurs, il est à l’origine de près de 25% des émissions de C02.

Cette nouvelle norme s’inscrit dans la continuité de la RT 2012, avec de plus grandes ambitions en ce qui concerne l’évolution vers la neutralité carbone. Elle vise à rendre les nouvelles constructions encore plus respectueuses de l’environnement.

L’une des plus grandes nouveautés annoncées dans la RE 2020 est l’interdiction du chauffage au gaz dans les constructions neuves. Cependant, cette interdiction ne s’étend pas encore à tous les types de logement.

Quels sont les logements concernés par l’interdiction du chauffage au gaz ?

Le chauffage au gaz interdit dans les logements neufs

Les chaudières à gaz sont interdites dans tous les logements individuels neufs à compter du 1er janvier 2022. Les nouvelles constructions individuelles aménagées à partir de cette date ne sont donc pas autorisées à utiliser un chauffage au gaz. Il est donc recommandé de demander conseil à un plombier-chauffagiste pour connaître les alternatives idéales. En ne citant que l’entreprise SAS ALLOT à Troyes.

Il convient de noter que la loi prévoit une exception pour les nouvelles constructions ayant reçu un permis d’aménager avant la date du 1er janvier 2022. Par ailleurs, l’interdiction du chauffage au gaz concerne également les logements collectifs neufs. Cependant, il faudra attendre 2024 pour une application effective de cette interdiction.

Qu’en est-il des logements existants ?

La réglementation environnementale 2020 ne mentionne pas les anciennes constructions. Les logements existants ne sont donc pas concernés par l’interdiction du chauffage au gaz. Cependant, l’éventualité d’une telle réforme dans le futur n’est pas à exclure. Les anciennes maisons utilisant un chauffage au gaz pourraient se voir interdire l’utilisation l’installation des chaudières à gaz en rénovation.

Quelles sont les alternatives disponibles pour le chauffage des logements ?

La norme RE 2020 préconise un recours aux énergies renouvelables. Cette norme incite à l’utilisation de ce type d’énergies. En effet, il existe bien des équipements thermiques qui sont des alternatives meilleures au chauffage au gaz. Parmi celles-ci, la pompe à chaleur et la chaudière biomasse se positionnent comme les plus intéressantes.

La pompe à chaleur constitue la meilleure alternative au chauffage au gaz. C’est un équipement thermique écologique, qui offre beaucoup plus d’avantages notamment un meilleur chauffage et une consommation moindre. Il faut noter qu’il existe deux types de pompes à chaleur : la pompe à chaleur air/air et la pompe à chaleur air/eau. Il est possible de choisir l’un ou l’autre de ces deux modes de chauffage.

La chaudière biomasse utilise du bois, le combustible le plus accessible du marché, pour fonctionner. Elle utilise également des sous-produits du bois. C’est un équipement thermique très intéressant qui a aussi un véritable avantage écologique.

Related Articles

Add Comment