Local commercial : quelles sont les normes en matière d’incendie ?

Local commercial : quelles sont les normes en matière d’incendie ?

Category: Alarme incendie 3 0

Classé parmi les ERP (Établissements recevant du public), un local commercial doit respecter certaines normes de sécurité. Le respect de ces dernières permet d’optimiser la lutte contre les incendies.

Les catégories de locaux commerciaux

Les ERP sont classés en 5 catégories en fonction de leur capacité d’accueil, et n’ont pas les mêmes obligations. La première catégorie englobe les locaux pouvant accueillir plus de 1 500 personnes ; la deuxième entre 701 et 1 500 personnes ; la troisième entre 301 et 700 personnes ; la quatrième entre 201 et 300 personnes ; et la cinquième moins de 200 personnes, dont 100 personnes par étage maximum. Si l’autorisation d’ouverture est commune à toutes, la cinquième ne demande en plus que le respect de la norme d’accessibilité. Les quatre premières catégories, par contre, doivent respecter les normes de sécurité incendie et les obligations d’accessibilité.

Les obligations d’accessibilité et les normes de sécurité

En cas d’incendie, les règles de sécurité doivent faciliter l’évacuation du public ainsi que l’intervention des équipes de secours. L’emplacement du local en bordure de voie ou en bordure d’espaces libres, la présence de deux sorties suffisamment grandes, ainsi que des espaces d’attente sécurisés sont ainsi recommandés afin de mettre le public à l’abri.

Dès leur construction, les ERP doivent être composés de matériaux résistant aux incendies. Parmi les matériaux incombustibles, nous trouvons : la laine de roche, les pierres, les briques, le ciment, le béton, le plâtre, les tuiles, l’acier et la céramique. Il existe également des matériaux non inflammables tels que le PVC rigide, les matériaux composites, le bois ignifugé et les polyesters ignifugés.

Les installations électriques comme l’éclairage de sécurité doivent être vérifiées par un technicien compétent au moins une fois par an. Il est également nécessaire de s’assurer du bon fonctionnement de l’alarme incendie et de la ligne téléphonique fixe.

Souscrire un contrat d’entretien des installations de gaz et de la chaudière est indispensable pour garantir la longévité du système de chauffage. Ce contrat doit inclure la visite annuelle d’entretien, le ramonage des conduits d’évacuation et l’extraction des fumées, autant de fois que nécessaire.

Les appareils de levage (ascenseurs et monte-charges) doivent également être entretenus, au moins une fois par an, par un technicien compétent. Ce dernier doit aussi procéder à un contrôle technique plus poussé tous les 5 ans.

De leur côté, les portes, portails automatiques et rideaux métalliques doivent être entretenus deux fois par an minimum. Idem pour le système de ventilation mécanique, simple ou double flux.

Les normes de sécurité incendie

En plus des normes de sécurité citées plus haut, des consignes de sécurité incendie doivent être affichées afin que chacun puisse prendre ses responsabilités. Elles doivent être placardées à chaque étage, près des escaliers, dans les salles, dans les vestiaires, ainsi que dans les salles de repos.

Si la présence d’un détecteur de fumée n’est pas obligatoire dans un local commercial, celle d’extincteurs l’est, à tous les étages. Le nombre d’appareils requis doit faire en sorte qu’on en trouve un tous les 200 m².

Les locaux commerciaux requièrent au minimum deux types d’extincteurs : un appareil à eau et additif pour les feux solides, et un extincteur CO2 pour couvrir le risque de feu électrique. Ils doivent être installés à 1,20 m du plancher, et espacés de 30 m les uns des autres au maximum. Des panneaux de signalisation facilitent leur identification, et indiquent la nature de l’agent extincteur (eau sous pression, eau & additifs AB, CO2, poudre ABC ou mousse). Garder un extincteur dans une housse ou une armoire permet de rallonger sa durée de vie en le protégeant des variations de température et de l’humidité.

Pour garantir la sécurité du public et des salariés en cas d’urgence, des exercices d’évacuation doivent également être organisés au moins deux fois par an.

Related Articles

Add Comment