Traitement de l’eau : tout savoir sur la méthode SODIS

Category: Conseils 7 0

Savez-vous qu’il est possible de traiter de l’eau simplement par exposition aux rayons du soleil ? Il s’agit de la méthode SODIS (SOlar DISinfection), vulgarisée dans les pays en voie de développement pour lutter contre les maladies diarrhéiques, le typhus et même la polio. Lisez cet article pour en savoir plus sur cette technique de traitement de l’eau.

SODIS : une méthode de traitement de l’eau efficace et approuvée

C’est dans les années 1980 que le professeur Aftim Acra de l’université américaine de Beyrouth a découvert l’efficacité de la méthode de traitement de l’eau par désinfection solaire. Le groupe de chercheurs Martin Wegelin de l’institut fédéral suisse pour l’aménagement, l’épuration et la protection des eaux et le docteur Kevin McGuigan du Royal College of Surgeons en Irlande (RCSI) a ensuite repris les recherches. Le professeur Ronan Conroy du groupe RCSI et le docteur Micheal Elmore-Meegan ont également initié des contrôles cliniques. De nombreuses institutions des 4 coins du monde se penchent en ce moment sur un projet de recherche commun par rapport à cette fameuse méthode de traitement de l’eau. Quoi qu’il en soit, la méthode SODIS est déjà reconnue et recommandée par l’OMS, l’UNICEF ainsi que la Croix-Rouge.

Comment traiter l’eau par la méthode SODIS ?

Le procédé de traitement se déroule en 3 étapes :

    • bien laver les bouteilles avant de les utiliser,
    • remplir les bouteilles avec de l’eau et visser les couvercles,
    • exposer les bouteilles au soleil pendant 6 heures.

Principe de désinfection par les rayons du soleil

La méthode SODIS permet d’éliminer les bactéries, les virus et la majorité des parasites. Plus précisément, les rayons du soleil rendent inactifs les agents pathogènes responsables de maladies diarrhéiques. 3 actions germicides entrent en action :

    • interférence des UVA avec le métabolisme et destruction de la structure de la cellule de la bactérie,
    • réaction entre les UVA de longueur d’onde 320 à 400 nm et l’oxygène dissout dans l’eau, produisant une forme réactive d’oxygène (radical d’oxygène libre) et des peroxydes d’hydrogène, très destructeurs pour les germes infectieux,
    • réchauffement de l’eau par les radiations infrarouges : la température de l’eau dépassant les 50 °C rend le processus de désinfection plus rapide.

Autrement dit, l’eau traitée par la méthode SODIS peut être consommée, soit directement par la bouteille, soit versée dans une tasse soigneusement nettoyée. Il ne faut pas utiliser d’autres récipients de stockage pour éviter une re-contamination.

Précisions concernant les bouteilles

La méthode SODIS requiert l’utilisation de bouteilles en plastique polytéréphtalate d’éthylène (PET) transparentes ou ayant une teinte bleuâtre. Des bouteilles en verre peuvent également être utilisées. Les bouteilles en PVC sont à proscrire. Dans la majorité des cas, les bouteilles d’eau potable sont en PET, mais en cas de doute, il faut effectuer un test. Il suffit de faire cramer la bouteille : si elle brûle facilement et ne dégage pas trop d’odeur, elle est faite en PET. Par contre, si elle sent très fort et brûle difficilement, c’est du PVC.

Le volume maximal recommandé pour une bouteille est de 3 litres.

Les mesures à prendre en cas de météo défavorable

En règle générale, l’efficacité de la méthode SODIS repose sur le temps d’exposition aux rayons du soleil. La durée minimale de traitement est de 6 heures en temps ensoleillé ou à moitié nuageux. Si le ciel est couvert à plus de 50 %, il faut laisser les bouteilles pendant 2 jours consécutifs. En cas de pluies continuelles, il vaut mieux opter pour une autre méthode de traitement de l’eau.

Les précautions par rapport à la turbidité de l’eau

Il faut utiliser de l’eau claire pour que la méthode SODIS soit efficace. Effectuer un test de transparence est de mise, sans tenir compte de la source de l’eau. Pour ce faire, il suffit de placer la bouteille contenant de l’eau sur du papier journal. L’eau est considérée comme relativement claire si le texte reste lisible sur toute la hauteur de la bouteille. Sinon, le taux de turbidité est trop élevé, soit supérieur à 30 NTU (unité standard de mesure de turbidité) et nécessitant ainsi un filtrage préalable.

Vous l’aurez déduit, la méthode SODIS s’applique essentiellement pour le traitement de l’eau de consommation. Pour le traitement de l’eau sanitaire dans un foyer, le mieux est de faire appel à une entreprise spécialisée comme JAWE à Saint-Parres-aux-Tertres.

Related Articles

Add Comment