Comment réaliser le branchement électrique d’un climatiseur ?

Category: Conseils 6 0

De nos jours, la majorité des modèles de climatiseurs fonctionnent à l’électricité. Face à ce fait, des normes électriques ont été mises en place pour garantir la sécurité du logement, de ses occupants et de l’appareil lors de son branchement électrique. Il existe également des techniques assez spécifiques pour réaliser le raccordement.

La norme NF C 15-100 pour le système de raccordement électrique de votre climatiseur

Un climatiseur est généralement constitué d’une unité intérieure et d’une unité extérieure qui sont liées entre elles à l’aide de tuyaux frigorifiques, de câbles électriques et d’un tuyau de vidange. Son branchement électrique est réglementé. La norme NF C 15-100 recommande la protection de l’appareil au niveau du tableau électrique. L’alimentation par un circuit dédié est donc exigée. Ainsi, le branchement sur une prise électrique classique est à éviter.

Il est aussi vivement conseillé de confier les travaux d’installation et de raccordement électrique à une entreprise d’électricité générale. Cela s’explique surtout par le fait que la manipulation du fluide frigorigène est soumise à certaines règles de sécurité et de protection de l’environnement. L’intervention d’un professionnel permet ainsi :

    • d’éviter :

– les risques de dysfonctionnement ou d’endommagement de l’appareil ;

– les problèmes de court-circuit, d’électrocution, de surconsommation, d’incendie et autres ;

– le refus de prise en charge d’assurance ou de sinistre ;

– la mise en danger de la vie d’autrui.

    • de bénéficier de la garantie du constructeur aussi appelée « garantie décennale ». Celle-ci comprend :

– les tests d’étanchéité ;

– le tirage au vide ;

– l’ouverture des vannes de l’unité extérieure ;

– la mise en service de l’appareil ;

– des explications sur les réglages, les commandes et le fonctionnement du climatiseur.

Le principe d’alimentation d’un climatiseur

C’est la puissance du climatiseur qui va déterminer son mode d’alimentation électrique. Pour dimensionner votre installation, consultez le guide de montage fourni par le constructeur. L’alimentation générale des appareils de faible puissance s’effectue obligatoirement sur le côté de l’unité intérieure, avec un câble R2V/1000V de 3 x 2,5 m². Elle doit également être raccordée à un circuit dédié et protégé. Cette opération est notamment favorisée par l’utilisation d’un différentiel de 30 mA et d’un disjoncteur de 16 A. À noter que le raccordement doit se faire à terre pour éviter que les décharges électriques n’atteignent les personnes présentes dans la pièce. Quant à la liaison de l’unité intérieure avec le groupe extérieur, un câble de 1,5 m², et 3 à 6 fils peuvent suffire.

L’installation de votre climatiseur

En tenant en compte de ces paramètres mentionnés précédemment, vous pouvez maintenant passer à l’installation de votre climatisation. Pour que tout se passe bien, munissez-vous du matériel de protection individuelle comme les gants d’électricien et le tournevis isolé. Lorsque vous êtes prêt, passez directement à l’installation proprement dite :

    • Choisissez d’abord l’emplacement de votre climatisation.
    • Une fois que c’est fait, procédez au repérage des trous pour le perçage. Leurs emplacements doivent correspondre aux dimensions de l’appareil, affichées dans la notice du fabricant. Par la même occasion, définissez le trou de passage de la gaine frigorifique et des câbles de liaison. Inclinez-le vers le bas de l’intérieur et redirigez-le vers l’extérieur. Cela facilitera l’évacuation des condensats.
    • Passez ensuite aux raccordements. Pour cela, reliez l’unité intérieure de votre climatiseur avec son unité extérieure à l’aide des tuyaux et des câbles fournis. Puis, déposez le panneau protecteur de votre tableau électrique.
    • Maintenant, branchez les câbles de connexion aux bornes. N’oubliez pas d’isoler les cordons non gainés.
    • Pour terminer, effectuez un essai de fonctionnement. Mettez le disjoncteur sous tension pendant 12 heures au moins. Après cela, démarrez le climatiseur et passez par le test d’étanchéité avec un aérosol détecteur de fuite. Versez également une petite quantité d’eau dans la zone recevant les condensats pour vérifier si elle atteint le point de vidange sans problème.

Côté prix, prévoyez entre 500 et 1 400 euros environ selon le modèle de climatiseur à poser, la fourniture, la main d’œuvre et le chauffagiste engagé.

Related Articles

Add Comment