6 astuces pour réduire la consommation électrique d’un climatiseur

Category: Climatisation 4 0

Un climatiseur est un véritable atout pour le confort au quotidien. Cependant, cet appareil peut très vite faire grimper la facture d’électricité. Pour éviter les mauvaises surprises, il est important de trouver des moyens adéquats pour faire baisser le coût de l’électricité. Voici 6 astuces pour réduire la consommation d’un système de climatisation.

Choisir un modèle qui est adapté à vos besoins

Réduire sa consommation d’énergie commence par le choix d’un bon climatiseur. En effet, il est important d’opter pour un système de climatisation qui correspond à votre logement et à vos envies. L’appareil doit donc s’adapter à la surface que vous voulez couvrir et à l’usage que vous voulez en faire.

Il est nécessaire de distinguer les équipements qui sont efficaces lorsqu’ils sont en marche d’une manière ponctuelle ou quotidienne. Un climatiseur mobile est par exemple moins performant qu’un climatiseur mural. Il est plus bénéfique d’opter pour un appareil sur de longs termes si vous le mettez fréquemment en marche. Cependant, un système de climatisation mobile est adapté pour une utilisation périodique.

Un climatiseur qui correspond à vos besoins permet alors de consommer de manière plus responsable. Ainsi, investir dans un climatiseur très puissant que vous n’allumez qu’une fois par an, c’est augmenter inutilement votre facture d’électricité. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste du chauffage pour vous aider dans le choix de climatiseur.

Vérifier l’étiquette de consommation d’énergie

Avant d’investir dans un climatiseur, il est recommandé de prendre en compte ses performances énergétiques. Ces dernières sont indiquées par une notation en lettre de A à D. De ce fait, pour avoir un équipement performant et économique, choisissez un système de climatisation avec une note se rapprochant du A+++. Plus l’appareil est proche du A et plus sa consommation d’énergie sera réduite.

Bien régler la température de son climatiseur

Pour réduire sa consommation d’énergie, il est important de régler la température du climatiseur. Cependant, il ne suffit pas de le mettre simplement au maximum pour se sentir bien dans son habitation. Ainsi, il est recommandé de ne pas dépasser une différence de 8 degrés entre l’intérieur et l’extérieur du logement.

Cela vous évitera les chocs thermiques et une surconsommation d’énergie. Il est aussi important de garder les portes et les fenêtres bien fermées pendant la mise en marche du climatiseur. Cela permet d’empêcher l’air de l’intérieur de s’évader.

Programmer son climatiseur

La domotique est un logiciel efficace pour réduire la consommation d’énergie en climatisation selon ses besoins. C’est une technologie incroyable qui vous permettra de lier votre appareil à votre smartphone. Vous pourrez ainsi le contrôler depuis votre appareil mobile partout où vous vous trouvez.

Entretenir son climatiseur

Entretenir convenablement son climatiseur permet non seulement de le maintenir en bon état, mais aussi de faire des économies. Par exemple, lorsque l’appareil n’est pas régulièrement nettoyé, la poussière peut s’incruster dans le système de ventilation. Le climatiseur doit donc faire appel à plus de puissance pour pouvoir fonctionner.

Cela a pour conséquence une consommation d’énergie plus importante. Pour éviter cela, il faut juste se munir d’une éponge humide et nettoyer les aérations ainsi que le filtre. Ce nettoyage permet de voir si le climatiseur fonctionne bien et qu’il n’est pas obstrué.

Éviter le froid excessif en réglant le thermostat

Régler le climatiseur à des températures proches de 23 degrés Celsius est aussi un bon moyen pour réduire sa consommation d’énergie. C’est d’ailleurs la meilleure plage de température, car elle empêche le climatiseur de pouvoir atteindre des températures extrêmes.

En outre, en programmant d’extrêmes températures, le système s’allume et s’éteint fréquemment. Cela provoque des pics d’énergie, qui par la suite devient la conséquence d’une consommation très salée. Il convient de préciser que chaque degré ajouté peut coûter au moins 10 % sur la facture d’électricité selon l’appareil utilisé.

Related Articles

Add Comment