Traitement de charpente : comment tuer les vrillettes ?

Category: Conseils 4 0

Traiter la charpente de sa maison n’est généralement pas une partie de plaisir. Toutefois, ce traitement reste une étape importante, car de lui dépend la longévité de la structure. En effet, un bois non traité attire les insectes xylophages. Parmi ces derniers, les vrillettes sont les plus redoutables. Attirées par l’humidité et la chaleur qui règnent dans les maisons d’habitation, elles se nourrissent de toute structure en bois et les détruisent progressivement. Comment alors procéder pour éradiquer les vrillettes et protéger les charpentes de sa maison ?

Les étapes préliminaires

Avant de procéder à l’extermination des vrillettes proprement dite, il est crucial de suivre les étapes de préparation du chantier. Avant de traiter la charpente, cette dernière doit être propre, exempte de vernis, de peinture ou de toute autre finition, et sèche. Le sol, les prises et les branchements électriques doivent aussi être recouverts et protégés par une bâche. Les personnes qui vont réaliser le traitement doivent enfiler une tenue de protection : combinaison, gants, lunettes et masques de protection contre les vapeurs organiques. Après avoir décloué les poutres, on retire les vermoulures et les parties non adhérentes avec une herminette ou un ciseau à bois. Enfin, on nettoie toutes les surfaces à traiter à l’aide d’une brosse. Il est indispensable de bien aérer la pièce tout au long du processus.

Le traitement de charpente

Pour faciliter le traitement par injection, des trous en quinconce doivent être percés dans les poutres tous les 30 cm. Dans chaque trou, dont la profondeur est égale au tiers de l’épaisseur du bois, on va enfoncer au marteau une buse d’injection dotée d’un clapet antiretour. Munis de gants de sécurité et de masques, les exterminateurs vont remplir les buses en place avec un pistolet d’injection jusqu’à saturation. Un produit fluide a plus d’efficacité qu’un autre en gel, car il va circuler dans les galeries et les recoins, et pénétrer jusqu’au cœur du bois. Une fois s’être bien assuré que ce dernier est bien saturé, soit après avoir attendu un peu et reversé du produit à nouveau, on passe à l’étape suivante. Les buses d’injection peuvent rester en place, pour réinjecter facilement le produit en cas de nouvelle infestation.

Des solutions naturelles peuvent servir en alternative comme l’HE d’eucalyptus, la lavande, l’huile de lin, l’huile de neem, l’essence d’agrumes. On peut en enduire les bois de charpente, et même en injecter dans les trous. Frotter les parties infestées avec de l’oignon et de l’ail puis les recouvrir de film plastique peut également faire l’affaire.

Il existe deux alternatives pour terminer le traitement de la charpente :

  • pulvériser généreusement le produit au pistolet afin de recouvrir toute la surface des bois attaqués ;
  • badigeonner le produit à l’aide d’une brosse plate. La formule gel limite les coulures et est plus adaptée que le liquide.

Quelle que soit la méthode choisie, il est nécessaire de porter un masque de protection, et de laisser la pièce aérée et inhabitée pendant 48 heures.

La méthode de prévention

Comprendre les types de bois généralement infestés par les vrillettes permet de prendre les précautions nécessaires.

Les petites vrillettes apprécient les essences résineuses et feuillues déjà attaquées par les champignons. Elles s’attaquent principalement aux meubles et aux structures en bois des vieilles maisons.

Les grandes vrillettes, quant à elles, s’en prennent :

  • aux bois de chêne ancien ;
  • à certains feuillus qui sont appréciés comme bois de chauffage tels que le bouleau, l’orme et l’aulne ;
  • aux bois où se nichent des champignons produisant des pourritures cubiques et des pourritures fibreuses.

Il est rare de les trouver dans les logements modernes, car ces derniers ne remplissent pas les conditions adéquates (chaleur et humidité) à leur reproduction.

Si vous ne souhaitez pas entreprendre les travaux vous-même, vous pouvez contacter des spécialistes dans le traitement de bois. Située à Morlaix, l’entreprise VITAL BOIS – Morlaix se fera un plaisir de réaliser un traitement préventif et curatif de la charpente de votre maison.

Related Articles

Add Comment