pompe à chaleur

Bruit d’une pompe à chaleur : comment le réduire ?

Category: Chauffage 8 0

La pompe à chaleur est l’un des types de chauffage les plus utilisés. Et pour cause, elle est facile à adapter au système existant, ce qui facilite son installation lors d’un projet de construction ou de rénovation. De nombreuses améliorations ont été apportées dans la conception et dans le rendement de la pompe à chaleur. Néanmoins, son fonctionnement représente un inconvénient non-négligeable. En effet, la pompe à chaleur génère du bruit qui peut être gênant, en particulier lorsqu’elle est en marche en permanence. Comment réduire le bruit de fonctionnement de la pompe à chaleur ? Nous faisons le point dans cet article.

Pourquoi la pompe à chaleur fait du bruit lorsqu’elle fonctionne ?

La pompe à chaleur est habituellement composée de 2 unités dont l’une à l’intérieur et l’autre à l’extérieur. Celle-ci est à l’origine d’une grande partie de la nuisance sonore d’une pompe à chaleur. Pour fonctionner, ce type de chauffage puise les calories contenues dans l’air ou dans le sol pour les transformer en chaleur grâce à un liquide caloporteur. Ce processus, notamment le compresseur et le ventilateur, génère un certain niveau de nuisance sonore qui peut poser problème pour les résidents de la maison ou le voisinage.

Pourtant, la législation impose une limite sur le niveau sonore du fonctionnement d’une pompe à chaleur. Ainsi, au-delà de 25 décibels, cela représente une gêne pour votre voisinage en particulier pendant la nuit.

Quelles sont les options possibles pour réduire le bruit d’une pompe à chaleur ?

Étant donné que le bruit du fonctionnement de la pompe à chaleur représente un problème, il devient indispensable de rechercher des solutions afin de le réduire. Néanmoins, les mesures à adopter dépendent principalement du type de pompe à chaleur, en particulier de son état et de son installation.

Pour un nouvel équipement à installer

Lors de l’installation d’une pompe à chaleur, le choix de l’emplacement pose souvent problème. En effet, l’unité extérieure du système doit idéalement être installée non loin d’une fenêtre et de l’unité intérieure. Cependant, pour choisir l’emplacement, il faut également veiller à ce qu’il ne nuise pas au voisinage et n’enlaidisse pas votre jardin.

De plus, il est déconseillé de le placer dans un coin où la réverbération est importante, risquant ainsi d’amplifier les nuisances sonores. C’est notamment le cas des coins de cour qui peuvent augmenter le niveau de nuisance de plus de 9 dB. De même, il est essentiel que l’unité ne soit pas accolée au mur pour ne pas propager les vibrations et ainsi amplifier le bruit de fonctionnement.

Lorsque la pompe est déjà installée

Il arrive également que votre pompe à chaleur commence à devenir bruyante, après quelques années de fonctionnement. Cela représente une véritable source de conflits avec le voisinage. Dans ce cas, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Bien entretenir la pompe à chaleur

Une pompe à chaleur bien entretenue est non seulement plus rentable, mais aussi moins bruyant. Ainsi, un entretien périodique permet d’éviter que votre installation ne génère trop de bruit lors de son fonctionnement. Cela concerne en général le nettoyage du compresseur, de l’évaporateur (du ventilateur, notamment).

  • Isoler l’unité extérieure

Au premier abord, cette solution semble radicale et simpliste. Pourtant, elle représente une solution intéressante, car elle est à la fois efficace et facile à mettre en place pour réduire le bruit que génère votre installation. Pour cela, il est possible d’opter pour les plaques antivibratiles et les écrans anti-bruit. Le caisson d’insonorisation représente aussi un choix judicieux, mais il nécessite que le bloc soit surélevé.

  • Opter pour un modèle récent plus silencieux

Le mode de fonctionnement silencieux figure parmi les plus importants progrès des marques de pompes à chaleur de nos jours. Ainsi, si votre équipement est trop bruyant, il peut être intéressant de le remplacer. Toutefois, cela reste une solution particulièrement coûteuse. En général, cette option est envisagée lors d’un projet de rénovation énergétique d’une maison.

Related Articles

Add Comment