poêle bois

Poêle à bois : quelles sont les normes pour l’installer ?

Category: Chauffage 1 089 0

Le poêle à bois est un dispositif de chauffage à la fois économique et écologique. C’est un appareil qui se décline en une large palette de modèles. Il convient pratiquement à toutes les configurations. Pour fonctionner en toute sécurité, un poêle à bois doit respecter certaines normes et règles strictes d’installation. Quelles sont alors les normes pour installer une poêle à bois ?

Installation d’un poêle : la norme DTU 24.1

L’installation d’un poêle à bois est régie par la norme DTU 24.1. Il s’agit d’un document technique unifié (DTU) qui fixe les règles d’élaboration et de mise en place des conduits de raccordement et des conduits de fumée. Dans les faits, cette norme porte sur les travaux dans les habitations neuves comme anciennes, ainsi que la rénovation des conduits existants. Le non-respect de cette norme peut entraîner le refus de financement de l’assureur en cas de dégâts. Cela implique également la responsabilité du particulier lui-même. Il est donc important de faire appel à un spécialiste du chauffage pour l’installation de votre poêle à bois. Vous devez toutefois vous assurer que le professionnel contacté a la garantie décennale afin de couvrir d’éventuels défauts.

Les éléments importants à vérifier avant la pose d’un poêle à bois

Le type d’installation dépend du dispositif choisi et de la configuration de l’espace à équiper. Il est important de prévoir un endroit assez vaste pour pouvoir mettre en place l’appareil sans obstacle. En dehors de ce point, d’autres paramètres sont à prendre en compte.

Choix de l’emplacement et vérification du support

Pour le choix de l’emplacement et du support, voici les éléments à prendre en compte :

  • Force du plancher à supporter le poids du poêle et des conduits. Le poêle est un équipement assez lourd, vous devez donc vous assurer que le sol est bien solide.
  • Le parquet autour du poêle doit être incombustible. Vous pouvez installer une plaque en fonte ou autre matériau ininflammable sous l’appareil. Elle doit déborder de 21 cm minimum autour et de 30 cm devant la façade.
  • Veillez à ce qu’il n’y ait aucun meuble à moins d’un mètre du poêle.
  • Distance de sécurité du poêle au mur : 3 diamètres au moins du tube de raccordement. Cette distance peut être ramenée à un diamètre si le conduit de raccordement est à double paroi.

Distances de sécurité et diamètres des conduits de fumisterie

En ce qui concerne les distances de sécurité à respecter, il est important de faire la distinction entre les différents conduits de fumisterie :

  • Conduit de raccordement, il est installé sur la buse du poêle à bois.
  • Conduit de fumée, il est relié au conduit de raccordement et se situe au niveau des combles.
  • Conduit de sortie de toit, il est branché au conduit de fumée, et retrouve à l’extérieur.

Conduit de raccordement

Le diamètre de ce conduit doit être supérieur ou égal au diamètre de la buse de sortie des fumées du poêle. Son diamètre ne doit jamais être inférieur à 150 mm. Le tube de raccordement doit être disposé à 3 diamètres du mur. Avec un conduit de 150 mm, il doit se retrouver à 450 mm du mur.

Conduit de fumée

S’il s’agit d’un conduit de fumée non isolé, la distance minimum à respecter entre la paroi externe du conduit et tout matériau inflammable est de 16 cm. Pour un conduit à double paroi non isolé, la distance de sécurité requise est de 10 cm au moins entre le conduit et les matériaux inflammables. Pour les conduits de fumée double paroi isolés, cette distance est ramenée à 8 cm. Pour les conduits à triple paroi isolés, la distance de sécurité requise est de 5 cm.

Conduit de toit

Le conduit de toit doit être à 40 cm au-dessus du faîtage. Un chapeau pare pluie convenable doit être installé sur le tuyau et un abergement posé autour de la base du conduit. Il est important de rappeler que tous les tubes de fumisterie doivent être reliés de manière étanche avec des raccordements appropriés.

Related Articles

Add Comment