Pompe à chaleur air/eau monobloc ou bibloc : laquelle choisir ?

Category: Chauffage 31 0

À la fois écologique et économique, la pompe à chaleur à système air/eau a le vent en poupe auprès des particuliers. Ce dispositif de chauffage se décline en 2 versions : monobloc et split (ou bibloc). Chaque modèle présente son lot d’avantages et d’inconvénients.

Si vous envisagez de faire installer une pompe à chaleur, suivez notre guide pour bien choisir le système le mieux adapté à vos besoins.

Monobloc

  • Fonctionnement

Le système de chauffage est dit monobloc puisqu’il est doté d’une seule unité. Installée à l’extérieur, celle-ci comporte tous les composants majeurs du circuit frigorifique, à savoir : l’évaporateur, le compresseur, le détendeur et le condensateur.

Cette unité extérieure sert à capter les calories de chaleur présentes dans l’air. Une fois condensées, les calories sont acheminées vers le système de chauffage central.

La particularité de la pompe à chaleur monobloc réside dans le fait que le dispositif n’a pas besoin d’un fluide frigorigène pour transférer les calories puisées dans l’air. La liaison entre l’unité extérieure et les émetteurs de la maison se fait en effet via un réseau hydraulique.

En plus de chauffer le logement, certains modèles offrent une option permettant de produire de l’eau chaude sanitaire.

  • Avantages et inconvénients

Dépourvu d’unité intérieure, le système de chauffage monobloc offre un gain de place considérable. Grâce à son réseau hydraulique, l’installation est également plus simplifiée. Pas besoin de faire appel à un frigoriste, un chauffagiste peut très bien assurer sa mise en place. Les frais d’installation sont ainsi moins onéreux.

Si la liaison hydraulique engendre moins de risques de fuite de gaz et de pollution, cela présente aussi quelques inconvénients. La puissance est en effet limitée au débit d’eau qui peut passer dans les conduites. Il est donc difficile de faire évoluer la performance du système, car il n’est pas possible de faire passer plus d’eau. Des risques de gel peuvent aussi se produire pendant les périodes de froid extrême. Sinon, on peut ajouter un peu de glycol pour éviter le gel. Mais l’eau glycolée ne transmet pas aussi bien les calories autant que l’eau pure. D’où l’affaiblissement du rendement.

  • Prix

Selon le modèle, une pompe à chaleur monobloc peut coûter entre 2000 et 8000 euros.

Split

  • Fonctionnement

La pompe à chaleur split est constituée de 2 blocs. À l’extérieur, une unité récupère les calories présentes dans l’air et les transmet au module intérieur par le biais de conduites frigorifiques. Grâce à un système de compression, le fluide frigorigène se réchauffe. Tout d’abord à l’état liquide, le fluide se convertit ensuite en gaz pour alimenter les émetteurs de chauffage dans la maison (radiateur, plancher chauffant, ballon d’eau chaude, etc.)

  • Avantages et inconvénients

Par le fait que le fluide frigorigène circule sans cesse entre le bloc extérieur et intérieur, la pompe à chaleur split présente des performances plus élevées que le système monobloc. L’appareil ne craint pas non plus le gel. Il existe moins de risque de perte de rendement.

Par contre, la pompe à chaleur bibloc peut occasionner plus de pollution. Le gaz est susceptible de fuir. L’appareil requiert aussi un espace assez conséquent à l’intérieur. Plus complexe, son installation doit être confiée à un frigoriste qualifié.

  • Prix

Le coût d’une pompe à chaleur split se situe entre 10 000 et 16 000 euros.

Système monobloc ou split : lequel est fait pour vous ?

Ne disposant que d’une seule unité, la pompe à chaleur monobloc est peu encombrante. Elle est idéale si votre maison n’est pas très grande. De plus, elle est moins onéreuse. En revanche, le système de chauffage bibloc est plus performant et plus coûteux évidemment. Cet équipement convient aux grands bâtiments.

À vous de peser le pour et le contre pour prendre la bonne décision.

Related Articles

Add Comment