Quel combustible choisir pour une chaudière ?

Quel combustible choisir pour une chaudière ?

Category: Chauffage 3 0

Lors de l’installation d’une chaudière, le choix de l’équipement n’est pas toujours aisé. En effet, le marché regorge d’innombrables modèles fonctionnant au bois, au gaz naturel, à l’électricité ou encore aux énergies renouvelables. Lequel choisir ? Voici quelques informations qui vous aideront certainement à trancher sur la question.

La chaudière au bois : pratique et économique

Le bois reste le combustible le plus utilisé pour alimenter la chaudière. Il est possible d’utiliser les bûches, les granulés ou encore les pellets. Certains modèles sont compatibles avec ces 3 types de combustibles. C’est particulièrement pratique !

L’installation d’une chaudière au bois est relativement abordable. En effet, les modèles les plus basiques sont en vente sur le marché, à partir de 3 000 euros seulement. Les dépenses liées à l’installation de la chaudière sont également réduites.

Concernant l’approvisionnement du combustible biomasse, le bois de chauffage est vendu à des prix intéressants ! Justement, le magasin Le Beller Fioul & Granulés vend des granulés de bois, des bûches de bois et des charbons de bois de qualité. Les tarifs affichés sont très compétitifs. De plus, ce fournisseur peut assurer la livraison des commandes dans tout le Morbihan.

Côté pratique, la chaudière au bois peut avoir plusieurs fonctions, notamment la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage. En effet, la chaleur produite par le dispositif peut être transmise au radiateur, au plancher-chauffant, etc. Cette polyvalence est synonyme de praticité et d’économie d’énergie au quotidien.

La chaudière au gaz naturel ou au gaz propane : facile à utiliser et présentant de bonnes performances énergétiques

Parmi les appareils de chauffage les plus prisés, on peut citer la chaudière alimentée au gaz naturel ou au gaz propane. Ce modèle se distingue par son rendement élevé lors de la production d’eau chaude. De plus, il réchauffe convenablement la température à l’intérieur de la maison. D’ailleurs, c’est possible d’équiper l’appareil d’un thermostat ou d’un programmeur afin de mieux gérer son utilisation quotidienne : fonctionnement, consommation de gaz, régulation automatique du chauffage en fonction de la température ambiante… Ces nombreuses fonctionnalités facilitent grandement la vie au quotidien.

Malgré ses nombreux avantages, la chaudière au gaz présente quelques inconvénients. Tout d’abord, la pose du dispositif requiert la mise en place de réseaux de tuyauterie destinés à acheminer le combustible. Ces installations de gaz sont particulièrement sensibles. D’où la nécessité de confier la tâche à un chauffagiste professionnel. Les tarifs élevés de ce technicien peuvent faire grimper la facture. En outre, le prix du gaz naturel ou du gaz propane a tendance à augmenter rapidement au cours de ces dernières décennies. À l’avenir, l’achat du combustible peut peser lourd sur le budget énergie du ménage.

La chaudière électrique : facile à installer,économe en énergie et abordable

Si vous recherchez une chaudière facile à installer et peu coûteuse, les modèles fonctionnant à électricité répondent parfaitement à vos critères. Il suffit de brancher l’appareil sur les réseaux électriques et les canalisations d’eau existants. Son installation est relativement facile et rapide !

Il faut souligner que la chaudière électrique traîne une mauvaise réputation en termes de consommation énergétique. Ce chauffage est considéré comme très énergivore. Cette affirmation n’est plus d’actualité. En effet, les chaudières électriques récentes, notamment les modèles classés A+++, sont particulièrement économiques et écologiques. Ils consomment très peu d’électricité et offrent de belles performances énergétiques.

Concernant les prix des chaudières électriques, les tarifs varient énormément. Tout dépend de la marque, du volume et de la technologie de l’appareil. Les modèles d’entrée de gamme sont accessibles dès 1 000 euros. En revanche, les dispositifs les plus sophistiqués peuvent grimper jusqu’à 6 000 euros et plus.

À côté des chaudières fonctionnant aux matières biomasses et aux énergies fossiles, on trouve également des modèles alimentés aux énergies renouvelables (solaire, aérothermie, géothermie, etc.). Ces dispositifs sont particulièrement écologiques et économiques. En revanche, leur coût d’achat et d’installation est très élevé. D’où la nécessité d’avoir un budget important !

Related Articles

Add Comment